Systema, s'entrainer à vivre

November 08, 2011 by Vincent Kurmaer  

Je me suis rendu compte récemment de quelque chose qui m'aide vraiment pour mon entrainement  et je me suis dit que cela pourrait intéresser d'autres pratiquants de Systema.

 

Je pense que je devrais commencer par citer une phrase souvent entendue au cours des séminaires et des cours ( je l'ai entendu pour la première fois de la bouche de Konstantin Kamarov ) : « LE SYSTEMA BRISE VOS ILLUSIONS ». Comment ?

 

Lorsque un nouveau pratiquant débarque dans un cours de Systema, il possède des idées préconçues 

 quelque soit son expérience martiale. En fait il semble même qu'il aura d'autant plus d'idées préconçues si il possède une solide expérience martiale. Ces idées sont fondées sur ces capacités physiques, sa capacité à se mouvoir avec un autre être humain, à contrôler le stress et la douleur, inutile de mentionner la capacité à combattre. Bien, aussitôt que toutes ces idées qui constituent sa réalité – s'effondrent. Il se rendra compte rapidement qu'il ne sait pas respirer, gérer le stress, lutter avec ceux qui semble être des adversaires plus faibles, exécuter des exercices simples tels que rester sur ses poings en position pompe plus de 2 minutes, passer ses jambes derrière la tête et ne parlons de retenir sa respiration !

 

En bref, si le nouvel arrivant ne part pas en courant ou cède à la violence (Deux réactions humaines typiques lorsqu'on est confronté à la peur), il s'apercevra vite que tout ce qu'il savait des arts martiaux ne peut plus être considéré comme « réel » et qu'il y a bien plus a découvrir. Le systema représente une grande opportunité d'apprendre de la bonne façon mais c'est également effrayant. Cela le devient d'autant plus lorsqu'on réalise que l'on peut « L'APPLIQUER A TOUT CE QUE NOUS FAISONS ». Et c'est ce que j'aime particulièrement dans le Systema. Ses principes que ce soit un exercice spécifique, une façon de s'entrainer ou de combattre en général, ils s'appliquent à tous les aspects de la vie. Peu importe je poursuis... La plupart des individus n'ose pas s'aventurer au delà de leur monde d'illusions. Une cage dorée est très confortable et la première étape consiste à se rendre compte que c'est une prison. Franchir ce premier pas est plus compliqué qu'on le pense car beaucoup d'entre nous ont grandi sur la base de peurs et de mensonges. Briser cela et se lancer dans l'inconnu implique d'abandonner beaucoup de choses que nous avons apprises et d'admettre que nous avions tort sur de nombreux points. C'est le prix de la liberté...

 

Disons que vous êtes en train de lutter avec un partenaire ou que vous vous entrainez au couteau. Imaginons que pour une raison quelconque, vous n'arrivez pas à faire grand chose et que vous êtes constamment dominé par une personne plus douée ou avec plus d'expérience. La réaction naturelle que j'ai eu pendant des années était de me dire : « oh oui, il est plus fort à l'entrainement mais dans la vraie vie je ferais ci ou ça et je l'aurai » … Malheureusement et je suis désolé de vous le dire mais c'est un mensonge. Dans la vraie vie ce serait juste pire. Donc quelque soit ce que vous pensiez faire dans la vraie vie pourquoi n'essayerez vous pas de le faire à l'entrainement ? Je veux dire à un degré raisonnable, ne plantez pas un couteau dans l'oeil d'un ami juste pour prouver quelque chose (ce ne serait pas une expérience enrichissante et la vie amène suffisamment de drame). N'essayez pas non plus d'aller plus vite se serait également un mensonge. Beaucoup de chose ont été dite à propos du travail au ralenti en Systema mais je pourrai toujours y revenir la prochaine fois pour les lecteurs intéressés. Essayez simplement de bouger en étant réaliste et voyez comment l'autre personne réagit.

 

Si çe ne se rapproche pas de votre intention initiale, essayez autre chose, amenez le au sol, bouger constamment, OBSERVEZ TOUJOURS CE QUI SE PASSE DANS VOTRE CORPS .

Il peut être difficile de faire face à ses faiblesses et ses peurs, mais les reconnaître et les accepter honnêtement est le seul moyen de travailler sur celles-ci. La plupart d'entre nous ont la chance de vivre dans une époque relativement paisible, nous avons donc la possibilité de prendre notre temps, de s'entrainer consciencieusement et ne pas être fainéant. Dire que nous avons tout notre temps est bien évidemment relatif, nous allons tous mourir un jour. J'ai lu quelque chose qui résume très bien mon propos : « Utiliser votre temps pour une constante recherche de savoir et d'amélioration personnelle. Le temps est limité mais reconnaître cette urgence est positif, un guerrier utilisera cette conscience pour libérer son esprit et se concentrer sur ces objectifs quels qu'ils soient jour et nuit. »

 

Nous devrions nous entrainer comme nous luttons, et vivre comme comme l'on s'entraine, sinon à quoi bon ? Honnêtement il s'agit de s'entrainer à vivre... c'est aussi simple que çà.

 

Auteur : Vincent Kurmaer est instructeur en Systema, il s'entraine avec Mikhail Rabko et Vladimir Vassiliev depuis 2008, il enseigne à Genéve à l'école Subrosa Systema

 

Traduction : Olivier David

Vincent Kurmaer Vincent Kurmaer is a Systema instructor, certified by Vladimir Vasiliev.
He has been training since 2008 with Mikhail Ryabko and Vladimir Vasiliev; teaching regular classes at his school, Subrosa Systema, in Switzerland.